Que faire en cas de grossesse nerveuse ?

Que faire en cas de grossesse nerveuse ?

Nausées matinales, seins lourds, ventre gonflé, insomnie… Vous ressentez tous les symptômes d’une grossesse, alors que le test et l’échographie vous ont confirmé que vous n’êtes pas enceinte. C’est le cas typique de la grossesse nerveuse, ce trouble psychologique qui peut arriver à toutes les femmes en âge de procréer. Mais comment réagir en cas de grossesse nerveuse ?

Quelles sont les causes de la grossesse nerveuse ?

La grossesse nerveuse est souvent liée à un état de stress chez une femme désirant à tout prix avoir un enfant malgré quelques difficultés, ou encore à une jeune fille qui redoute le fait de tomber enceinte. Cette conviction d’être enceinte a des répercussions au niveau de l’organisme et engendre des troubles hormonaux liés à l’absence de règles et aux changements physiques comme les seins tendus et le ventre gonflé. Chez certaines personnes, la grossesse nerveuse est une réaction à une situation stressante ingérable comme les problèmes familiaux non résolus, les rapports sexuels non protégés, la phobie de tomber enceinte, un dérèglement hormonal ou la présence de kystes dans l’ovaire. Cette grossesse virtuelle a donc des origines à la fois physiques et psychiques et il est important de la traiter rapidement pour limiter ses effets.

Symptômes et traitement de la grossesse nerveuse

Les signes d’une grossesse nerveuse sont typiques d’une grossesse normale, comme les règles qui n’arrivent pas, les nausées matinales, la prise de poids, les vomissements, les spasmes, les seins plus volumineux, etc. À partir du moment où vous ressentez ces troubles, consultez un médecin pour vous confirmer si vous êtes réellement enceinte, et si ce n’est pas le cas, il va procéder à une batterie de tests pour détecter les autres sources potentielles d’une grossesse imaginaire, comme la tumeur de l’ovaire qui nécessite une intervention rapide. Ainsi, le traitement d’une grossesse nerveuse dépend de l’état de la patiente, car certaines personnes arrivent à s’en remettre par elles-mêmes et les symptômes  disparaissent automatiquement dès qu’elles prennent conscience des faits grâce aux résultats négatifs des tests de grossesse et des échographies. Seulement, il y a des cas où la femme souffrant d’une grossesse nerveuse refuse d’accepter le fait qu’il n’y a pas de bébé et nécessitera l’intervention d’un psychologue ou d’un psychiatre. Cela ne veut absolument pas dire qu’elle est devenue folle, mais qu’elle a simplement besoin d’une aide et d’un suivi pour l’aider à retrouver son état normal grâce à une thérapie nécessaire pour l’aider à déterminer les causes de sa grossesse nerveuse, tout en la laissant s’exprimer sur ses angoisses et les sources de son stress, comme les effets d’une IVG, d’une grossesse extra-utérine ou des fausses couches.

La grossesse nerveuse chez l’homme

Parce que la grossesse nerveuse est aussi un trouble psychologique, elle peut très bien concerner les hommes, surtout ceux dont la compagne est réellement enceinte. Cette grossesse imaginaire ressentie par les hommes est appelée « couvade » et se reconnait par une prise de poids soudaine ou l’augmentation du volume des seins dont le terme médical est gynécomastie. D’après les gynécologues, il s’agit souvent de symptômes liés au stress, à de récentes modifications du régime alimentaire ou encore des troubles hormonaux faciles à traiter. Mais dans tous les cas, il ne faut pas hésiter à consulter un médecin pour traiter la grossesse nerveuse et limiter ses impacts au niveau physique, psychique et émotionnel.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *