Pourquoi faire un test de paternité

Pourquoi faire un test de paternité

Effectuer un test de paternité : pour quelles raisons ?

Déterminer le père biologique d’un enfant est un recours qui se fait de plus en plus pour une raison ou pour une autre. En effet, le test de paternité donne droit à des avantages sociaux et juridiques. Etablir la paternité provoque ainsi des conséquences dans la vie privée et familiale. Il permet notamment de bénéficier de la pension alimentaire et garantit le droit de garde de l’enfant. Il peut également créer des liens. Outre le recours judiciaire, le test de paternité détermine également les antécédents médicaux de l’enfant. Indispensable pour le suivi de la santé de l’enfant, ces informations facilitent le diagnostic médical pour établir les soins adaptés à l’enfant en cas de maladie grave. Le test ADN repose sur le profil génétique de chaque individu. Que ce soit pour prouver ou pour contester la paternité, il est nécessaire de comparer les données génétiques afin de trouver des correspondances. Lorsque les données ne sont pas cohérentes, l’établissement de la filiation n’a pas eu lieu. Par contre, si les résultats du test sont positifs, il y a lien de paternité. Le père supposé devient ainsi le père biologique de l’enfant.

Test de paternité : avant ou après la naissance ?

La loi française interdit strictement le test de paternité avant la naissance de l’enfant. Il s’agit en effet d’une pratique réalisée dans d’autres pays durant la grossesse. Les recours sont multiples car il existe différents types de tests de paternité prénatals tels que l’amniocentèse, l’échantillonnage de villosités choriales ou encore le test de paternité prénatal invasif. Les procédures ne sont pas toujours sans conséquences. Elles favorisent notamment les risques de fausse couche. En ce qui concerne les tests de paternité postnatals, le processus présente moins de complications. La reconnaissance de paternité peut se faire dès la naissance de l’enfant grâce à un prélèvement du cordon ombilical. Une collecte de sang peut également déterminer des liens familiaux à travers les groupes sanguins. Par ailleurs, la majorité des tests de paternité réalisés se font à partir de prélèvement buccal. Il suffit de frotter l’intérieur de la joue pour recueillir suffisamment de données génétiques pour le test.

Les principes d’un test ADN

Les échantillons d’ADN peuvent être recueillis par le biais des fluides corporels et des cheveux. Si le prélèvement buccal reste la méthode la plus utilisée, c’est qu’il s’agit du moyen le moins évasif qui soit. Lorsque l’échantillon d’ADN arrive au laboratoire, il est nécessaire de séparer les cellules par le processus d’électrophorèse. Ce procédé est très utilisé pour faire le tri entre les molécules. Cependant, il existe d’autres méthodes pour déterminer la filiation paternelle. Quoi qu’il en soit, le test ADN vise à rechercher des marqueurs génétiques pour l’établissement d’un lien entre les concernés. Pour prouver la paternité, le prétendu père doit avoir la moitié des marqueurs génétiques de l’enfant. Le reste doit correspondre aux données génétiques de la mère. Si vous souhaitez découvrir le processus d’une analyse ADN pour la recherche de paternité, vous pouvez vous rendre sur le site : https://www.europaternite.fr/.

Les tests de paternité juridiques et non juridiques

Selon la loi, la preuve de paternité est autorisée uniquement dans le cadre de procédure judiciaire. Outre la recherche de paternité, le juge peut ordonner un test pour le rétablissement de la présomption de paternité en cas de divorce ou la contestation de paternité. En France, le test de paternité par analyse du sang ou par identification des empreintes génétiques doit se faire uniquement dans des laboratoires accrédités. Dans d’autres pays, les réglementations sur les tests de paternité sont moins sévères. Aux Etats-Unis, de nombreux laboratoires effectuent des tests ADN sans ordonnance du juge. De plus, ils sont livrés à domicile sous forme de kit. Pour éviter les déplacements, les résultats des tests sont renvoyés par mail.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *