Accouchement : astuces pour gérer la douleur

Accouchement : astuces pour gérer la douleur

Qu’on le veuille ou non, accoucher se fait naturellement dans la douleur. Ce n’est pas autant pour vous faire peur ni pour… être méchant. C’est la pure vérité, en fait. Calmez-vous, car cette souffrance peut être soulagée en adoptant ou non une approche médicamenteuse. Si l’on est partante, on a le choix d’accoucher sous péridurale, pour atténuer mais non pas pour faire disparaître totalement la douleur. Si ce n’est pas le cas, il faut perdre son contrôle ou oublier ses bonnes manières pour que réussisse l’enfantement.

Astuces pour affronter les douleurs de l’accouchement

Aucune femme ne peut envisager un processus de naissance sans douleur. Eh oui. La nature oblige à ce qu’accoucher se fasse en présence de diverses tensions : transpiration, gémissement, larmes, vomissement des fois… Elles se résument en un mot : « la douleur ». L’enfantement se produit, généralement, entre la 38ème et la 41ème semaine de grossesse. Les experts considèrent, toutefois, que mettre au monde son bébé à la 37ème ou la 42ème semaine est à terme. Deux émotions se partagent dans le cœur de la future maman lorsque vient ce jour J. Elle est impatiente de tenir son bambin dans ses bras et en même temps, elle a peur de la douleur.

Le travail, début du processus d’accouchement, peut se déclencher à tout moment. Les contractions viennent, ensuite, et elles sont douloureuses. Sans qu’on se rende compte d’avance, les étapes se terminent par l’arrivée du bébé. Le placenta s’expulse quelque temps après en se décollant de l’utérus. Le moment de convalescence dure environ 4 heures, spécialement pour la maman et son p’tit ange. On peut dire « OUF ! » après avoir affronté ce « challenge ». Un accouchement plus serein et zen est possible en se préparant physiquement et psychiquement. Suivez nos quelques astuces :

  • C’est la meilleure façon de gérer la douleur en mobilisant le bassin, en marchant, en vagabondant, en montant/descendant l’escalier, en s’étirant, en relevant les jambes, en adoptant les 4 pattes, en utilisant les gros ballons de gym… Bref, il faut adopter tous les mouvements pour suivre la progression de votre bébé. Ne pas bouger laisse au bambin le temps de faire le travail et ainsi la douleur persister.
  • Détendez-vous. Pour faciliter la dilatation du col, il faut prendre un bain chaud au début du travail si on est encore chez soi ou dans une clinique équipée. L’accouchement est aidé par l’effet décontractant et anesthésique de l’élément présent dans l’eau. D’autant plus, les contractions sont moins douloureuses dans l’eau. C’est tout à fait déconseillé au moment où la poche des eaux se libère pour éviter une infection.
  • Il s’agit de pratiquer une respiration abdominale pour se détendre, garder son énergie et bien oxygéner le bébé. Cette respiration basse, d’un corps plié en deux sur la table d’accouchement, est simple. Il faut vider le ventre en expirant. Après, il faut laisser ouvrir les narines en gonflant spontanément le ventre en inspirant.
  • Ayez une autre vision. La douleur de l’accouchement est un passage obligé pour mettre son bébé au monde. Elle est donc liée à quelque chose de positif. Ce qui fait qu’il faut l’ « accueillir » au lieu de lutter contre elle. Ça ne sert à rien. Il faut toujours rester optimiste, tout en ayant une visualisation positive des choses. Quoi de plus formidable que d’imaginer dans sa tête le col de l’utérus s’ouvrir sans difficulté et on aperçoit sortir le bébé.

Zoom sur la fameuse péridurale

Certaines femmes enceintes d’aujourd’hui veulent éviter coûte que coûte la douleur liée à l’accouchement. Elles acceptent ainsi d’enfanter sous péridurale pour moins de frayeur et pour permettre au bébé de naître calmement. Le produit injecté entre les vertèbres du bas de dos de la patiente, sous anesthésie locale pendant le travail, aide seulement à atténuer la douleur, mais non pas à… la faire disparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *