Allergie respiratoire chez bébé : connaître les causes

Allergie respiratoire chez bébé : connaître les causes

Les allergies respiratoires sont montées au premier rang des maladies chroniques chez les bébés. D’après des recherches, un bébé français sur 3 est allergique. La cause de cela est multiple, mais le plus fréquent est la pollution atmosphérique et domestique. Il y a aussi ceux qui ont un système immunitaire plus vulnérable, car leur corps recherche un environnement sain et sans microbe.

Comment reconnaître les symptômes ?

L’allergie est une réaction excessive de notre organisme face à un élément allergène. De ce fait l’organisme montre des signes inflammatoires comme le nez qui coule. Il ne faut pas tarder à diagnostiquer une allergie respiratoire pour limiter les dégâts.  Pour les plus jeunes de moins de 5 et 6 ans, il n’est pas facile de faire le dépistage. Il faut enchaîner les maladies ORL comme la rhinite avant de trouver que c’est une réaction allergique.

Il vous faut quand même faire attention à certains signaux.  Votre enfant peut attraper des rhinites à cause des foins que l’on appelle rhume de foin. Mais il peut aussi avoir des rhinites récurrentes. Cela peut être provoqué par des éléments allergènes présents dans la maison. C’est le cas des acariens. Les toux qui ne s’accompagnent pas de fièvre peuvent être un symptôme d’un asthme d’origine allergique. L’allergie respiratoire se manifeste par un nez qui coule, des yeux larmoyants et éternuements. Ces symptômes sont très proche symptôme de rhinite et rhinopharyngite.

Comment limiter les expositions aux rhumes des foins et l’allergie aux pollens ?

Après avoir détecté l’élément allergène, on peut passer à la prévention des manifestations allergiques. Réduire le contact avec les allergènes est très difficile quand il s’agit d’allergie respiratoire. De plus chez les moins de 6 ans, les éléments déclencheurs de l’allergie sont souvent les acariens et la poussière. Les pollens sont aussi responsables de cela. Pour les acariens, il faut garder la maison propre tous les jours. Vous pouvez aussi opter pour des sommiers à lattes, ou encore des housses pour se protéger des acariens. Si votre petit diable est allergique aux poils d’animaux, il faut trouver une autre famille d’accueil pour vos animaux de compagnie.

Il n’est pas obligé que votre enfant fait des réactions allergiques très taux que cela va rester pendant toute sa vie. Il est possible que les symptômes diminuent. Cela concerne l’asthme. Il est possible de faire un traitement de désensibilisation, cela va atténuer les maladies respiratoires.  Ce traitement est possible à l’âge de 5 à 6 ans. Le concept de ce traitement est d’habituer progressivement l’organisme au contact des éléments allergènes sans pour autant déclencher la réaction. La technique consiste à déposer des gouttes dans la bouche pendant quelques minutes. Le traitement se projette sûr du long terme. Il faut s’armer de patiente avant d’avoir des résultats. Pour pouvoir intervenir dans les temps, il faut faire un dépistage d’allergie respiratoire le plus tôt possible. Cela permettra d’avoir des traitements adaptes à votre maladie.

L’allergie respiratoire est très fréquente chez les plus jeunes. Elle peut provoquer des difficultés respiratoires. Beaucoup d’éléments peuvent provoquer cette réaction allergique. Vous pouvez limiter les contacts avec les allergènes pour ne pas piquer une crise fréquemment. Il existe aussi un traitement pour faire face à cette maladie. Il faut intervenir tôt pour réussir à réduire les risques de complication.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *